Le capteur de température industriel permet de mesurer la température par le biais d’un signal électrique. Le dispositif, qui est également connu sous le nom de thermocapteur, se révèle indispensable dans la gestion et la commande des process industriels. Un bon capteur thermique doit toutefois répondre à certains critères.

Les différents types de capteurs de mesure de la température

Le design ou encore les fonctionnalités des capteurs de mesure de la température évoluent avec les technologies. Ils restent utiles dans divers secteurs, dont la production industrielle. Le capteur de température se décline en différentes formes : à contact et à infrarouge. Un capteur à contact mesure la température d’une surface. Le capteur à infrarouge, quant à lui, ne nécessite pas forcément de contact. Il faudra toutefois faire attention à la nature de l’atmosphère entre le capteur et la cible. De plus, il convient de distinguer trois types de capteurs de température.

Les thermocouples

On entend par thermocouple, un capteur intégrant deux fils métalliques. Ces derniers produisent une tension équivalente à la température détectée au niveau de la jonction entre eux. Selon les besoins d’usage, il existe plusieurs types de thermocouples. Ce genre de dispositif inclut divers métaux visant à mesurer les caractéristiques ainsi que les plages de température. Ajoutez-y la production des étalonnages spécifiques.

Les détecteurs de température à résistance (RTD)

Dans les secteurs d’activité tels que l’industrie, il s’avère primordial de surveiller les environnements. La nécessité de s’équiper d’un capteur de mesure de température reste une évidence. En effet, les mesures de température permettent de comprendre, voire de maîtriser, certains phénomènes dans les domaines comme la recherche et développement, la science et les process industriels.

A voir également  Marquage industriel : renforcer la traçabilité

Les capteurs thermistances

Une thermistance fonctionne comme un RTD. Elle intègre toutefois une résistance en polymère ou en céramique au lieu du métal. Ce dispositif présente une linéarité exponentielle ainsi qu’un temps de réponse assez rapide, entre 0,12 et 10 s.

Choisissez le bon type de capteur pour votre application industrielle

Les capteurs de type RTD ou thermocouple sont privilégiés pour les applications industrielles. Le relevé de température facilite la compréhension de certains phénomènes. Il s’avère donc judicieux d’opter pour les technologies résistives et thermocouples. Les capteurs avec sondes en platine et en nickel sont ainsi sollicités lorsque l’on évoque les technologies résistives.

Ces éléments réagissent au changement de température via un changement de la résistance intégrée. Cette dernière se trouve dans la gaine de protection. Sinon, le recours aux thermistances est requis. Ce type de sonde se base sur la variation de la résistance pour déterminer la température. Le système se compose notamment de semi-conducteurs dont la CTN (Coefficient de Température Négative).

Tenez compte des conditions environnementales lors du choix d’un capteur de température

Le choix d’un capteur de température se fera en fonction des besoins, mais également selon les conditions environnementales. Il s’agit en effet de mesurer la température à la surface ou à l’intérieur d’une matière. Les critères tels que la précision, la linéarité, la sensibilité ou encore le coût entrent ainsi en ligne de compte lors du choix du capteur adapté à l’environnement. Il faudra par ailleurs tenir compte des variations de température ainsi que du temps de réponse du capteur. Il existe différents types d’environnements ou d’atmosphères : oxydants, inertes, sous vide, réducteurs, haute température, etc.

A voir également  Quel prix pour la fonte ?

Assurez-vous que le capteur de température est compatible avec votre système

L’usage de capteurs de température vise à prévenir les pannes d’équipements industriels. Outre la perte de temps, ces désagréments engendrent des pertes de près de 50 milliards de dollars par an. Dans les cas pratiques, les capteurs de température permettent d’anticiper la surchauffe, la surcharge ou encore le refroidissement des moteurs. Le but est de limiter les coûts en minimisant les contrôles et les réparations. Pour plus d’efficacité, les capteurs sont placés à proximité des piles spécifiques et des batteries. L’idéal est de disposer d’un capteur de température homologué qui porte la mention CE. Cette spécificité prouve que le dispositif a été testé et approuvé.

Un bon capteur est également reconnaissable par sa précision. Celui-ci doit pouvoir afficher une température à plus ou moins 0,2 °C près. Hormis le secteur industriel, les capteurs de température sont requis dans les véhicules, les systèmes de climatisation, etc. Ils se révèlent tout aussi indispensables pour maintenir une température constante dans les salles qui abritent les serveurs et les équipements informatiques. Les capteurs permettent également de surveiller la température des congélateurs et des réfrigérateurs où sont conservés les produits pharmaceutiques.

Industrie : vérifiez que le capteur répond à toutes les exigences

Outre une excellente précision et résolution, les capteurs de température sont conçus pour fonctionner dans divers environnements. Ils doivent pouvoir résister notamment à des conditions climatiques extrêmes tout en répondant aux exigences d’utilisation. Le dispositif choisi doit ainsi fournir les performances attendues, consommer peu et être très bon marché. Un capteur de température doit comprendre une sortie en tension analogique qui correspond à la gamme de centrales de mesure. L’appareil ne doit pas inclure de câbles endommagés, de problèmes de détérioration ou de tension.

A voir également  Quel prix pour la fonte ?

Le choix d’un capteur de température se fera donc en fonction des besoins en performances et du budget. Les modèles d’entrée de gamme n’auront pas la résolution ni la précision des capteurs haut de gamme. Ils fonctionnent toutefois correctement et ne requièrent pas d’étalonnage. Dans certains cas, le dispositif répond aux exigences en matière de résolution et de précision. Les conditions environnementales impactent le fonctionnement et les mesures prises par le capteur de température.

Il est ainsi important de déterminer le type d’endroit où sera placé le capteur. Une forte humidité ambiante, la poussière ou encore un coup de vent peuvent en effet fausser les données. Pour y remédier, vous pouvez entre autres prévoir un abri météorologique qui protègera le système de l’impact thermique, de la pluie et du rayonnement solaire. Quoi qu’il en soit, renseignez-vous sur les caractéristiques, l’histoire et la nature des différents types et modèles de capteurs avant de faire votre choix. L’équipement doit répondre au mieux à vos besoins.