Le couple est un terme très employé dans la mécanique pour désigner la force qui fait tourner un objet autour d’un axe. Cette force exerce ce que l’on appelle une torsion. Cette notion est courante dans la fabrication de grand nombre de produits utilisés au quotidien. Elle est très employée dans les industries et les ateliers mécaniques. Quand on parle du couple, il faut souvent évoquer en même temps le capteur de couple. Que devez-vous savoir alors sur ce capteur de couple ?

Dans quel cas utilise-t-on un capteur de couple ?

Un capteur de couple, appelé aussi couplemètre, est un transmetteur qui traduit la force mécanique exercée, c’est-à-dire la torsion, en un signal électrique. Il représente donc un instrument qui convertit une force d’entrée en un signal de sortie, qui peut être mesuré et converti en une valeur normalisée. La valeur de la sortie évolue alors en proportion avec l’augmentation de la force de torsion. Il existe des sites que vous pouvez visiter pour tout comprendre sur le capteur de couple mécanique.

En pratique, il existe deux grandes catégories de couplemètres : le capteur de couple statique pour les couples stationnaires non rotationnels, et le capteur de couple de rotation pour le couple dynamique.

Le capteur de couple est utilisé dans le contrôle ou l’étalonnage des outils dynamométriques : clés, outils électriques, etc.

Capteur de couple étalonnage

L’étalonnage d’un couplemètre

L’étalonnage d’un couplemètre possède bien des particularités. Il est quasi impossible de déterminer avec précision par calcul le signal électrique généré par l’instrument. Pour l’étalonnage, il faut alors que le couple appliqué soit pur.

A voir également  Usinage automobile : comment optimiser la chaîne de production ?

Jusqu’ici, il n’existe pas de norme internationale qui définit cet étalonnage. Pour cela, il faut se référer à un guide établi par l’organisation de métrologie EURAMET portant la référence cg-14/V.01 de juillet 2007. Par contre, la norme ISO 6789 donne une procédure d’étalonnage à respecter pour les clés dynamométriques.

Si vous voulez alléger les procédures concernant l’étalonnage de votre couplemètre, vous pouvez solliciter une agence externe qui vous encadre dans les démarches. Elle vous propose son expertise pour le choix de la métrologie légale pour étalonner votre capteur de couple. Elle peut également vous proposer la fabrication et la logistique des outillages nécessaires pour appliquer un couple.

Comment effectuer une mesure de couple ?

Théoriquement, la mesure de couple se fait grâce à une formule mathématique mettant en relation la force et le produit vectoriel de position de la force. En pratique, il est plus facile d’utiliser directement un couplemètre pour connaître la mesure. Cela minimise les écarts d’erreur et précise le résultat.

Un couplemètre peut être utilisé pour deux applications : la mesure d’un couple pur ou la vérification d’une clé dynamométrique. La mise en marche d’un couplemètre induit des parasites qui peuvent impacter les résultats : les couples de réactions, les couples dus aux défauts des dispositifs d’application, etc.

Pour minimiser les erreurs, il faut prendre les plus grandes précautions en prenant en compte plusieurs paramètres. La qualité des mesures dépend de l’alignement des trois axes essentiels : l’axe du couple à mesure, l’axe du couple de réactions et l’axe du couplemètre. Il faut également songer à mettre des dispositifs mécaniques qui minimisent les forces parasites : joints, lames, disques élastiques, etc.

A voir également  Industrie : comment choisir le bon capteur de mesure de température ?

Le mieux est toujours de demander l’assistance d’une agence experte dans ce domaine.