Être un travailleur isolé implique que le travailleur en question n’est pas entouré de collègues à proximité pour apporter une aide en cas d’incident. Les professionnels qui évoluent dans ce type de situation sont donc plus vulnérables aux risques. Voici quelques solutions qui peuvent les protéger.

Avantages de la technologie pour les travailleurs isolés

La technologie est la meilleure alliée des professionnels qui travaillent seuls. Il existe, par exemple, les DATI (dispositifs d’alarme du travailleur isolé) qui transmettent un signal en cas d’incident. Ils peuvent le faire de manière automatique, même si l’employé est dans l’incapacité de bouger. En effet, ces dispositifs sont équipés de détecteurs de chute et de glissade. Ces outils de PTI (protection du travailleur isolé) sont connectés à un centre de surveillance. Ils sont munis de balises GPS afin de faciliter l’intervention des secours.

Comme on peut le lire sur le site de Neovigie, les solutions PTI/DATI peuvent se présenter sous la forme de boitiers ou d’une application mobile. Elles sont capables d’assurer la sécurité de l’employé même quand il est situé dans une zone sans couverture de réseau. La gestion des alertes DATI/PTI peut être externalisée grâce aux centres de télésurveillances. Il existe aussi des outils PTI qui permettent de contrôler l’emplacement des professionnels. Ils sont particulièrement adaptés à ceux qui interviennent dans des lieux éloignés.

Pour être sûr de choisir le bon partenaire, il faut vérifier si les services proposés répondent à la norme APSAD P3. Cette certification permet d’optimiser la chaîne de secours et garantit la qualité des systèmes de sécurité.

A voir également  Société à l'étranger : les différents accords fiscaux

Bien évidemment, les téléphones portables aident aussi à réduire l’isolement des travailleurs. Ils permettent à ces derniers d’avoir des moyens pour communiquer avec les secours ou leur hiérarchie.

Stratégies permettant aux employeurs de favoriser un lieu de travail sécurisé

Les employeurs doivent mettre en place une politique de sécurité pour protéger leurs employés isolés. Il s’agit d’un ensemble de règles, de normes et de conseils à suivre quand un salarié travaille seul. La création de cette politique de sécurité sert à informer et à responsabiliser les professionnels, ainsi qu’à promouvoir la sécurité au sein de l’entreprise.

Les employeurs peuvent aussi mettre en place des protocoles prédéfinis qui s’activent en fonction des situations d’urgences. Ainsi, une fois que le travailleur isolé fait face à un risque, il connaîtra la marche à suivre et saura quelles actions entreprendre pour assurer sa sécurité.

protection des travailleurs isolés

Former les employés pour prévenir les risques

La formation est le meilleur moyen de prévenir les risques pour le personnel. Cela est encore plus vrai dans le cas des travailleurs isolés. Ceux-ci doivent être informés sur les mesures de sécurité élémentaires à suivre pour limiter les accidents. La formation est aussi un bon moyen pour apprendre aux professionnels isolés à évaluer les risques en temps réel. Cela leur permet de mieux prendre conscience d’une situation ou d’environnement dangereux. Ils peuvent par exemple être formés sur les signes qui montrent qu’un individu peut potentiellement devenir violent.

De même, les travailleurs isolés doivent suivre au préalable une formation pour apprendre à utiliser les équipements de sécurité. En effet, la probabilité d’avoir un accident augmente drastiquement si les travailleurs isolés ne savent pas utiliser correctement les moyens de protection qui sont mis à leur disposition.