Appareil de levage par excellence, le chariot élévateur se révèle indispensable pour les travaux de transfert de charges au sein des entrepôts de stockage. Aussi, il existe différents types de chariots élévateurs, conformément aux besoins des professionnels. Toutefois, la moindre panne impacte la rentabilité, d’où la nécessité de l’anticiper.

Comment analyser les causes de la panne d’un chariot élévateur ?

L’utilité du chariot élévateur dans le secteur logistique ou dans le domaine industriel demeure indiscutable. Néanmoins, cet engin qui permet de manipuler de très lourdes charges peut tomber en panne au fur et à mesure des utilisations. Il convient donc d’identifier les sources du dysfonctionnement afin d’y remédier dans les meilleurs délais. Il peut s’agir d’une panne d’ordre électrique, mécanique ou énergétique. Un dysfonctionnement peut aussi résulter d’une surcharge ou d’un manque d’entretien.

Dans tous les cas, des spécialistes, comme les professionnels Parts And Go par exemple, disposent d’une large gamme de pièces détachées pour chariot élévateur, transpalettes, nacelles élévatrices, gerbeurs, appareils de levage ou encore chariots de manutention. De son côté, le technicien en maintenance se réfère au journal du chariot élévateur avant de prendre les mesures visant à résoudre la panne. Il se tournera ensuite vers le fabricant ou vers un spécialiste dans la vente de pièces adaptées aux engins de manutention.

chariot élévateur transpalette

Les solutions pour réparer un chariot en panne

La maintenance et la réparation de chariot élévateur ne sont jamais sans risque, d’où les bonnes pratiques à suivre. Quelle que soit la source du dysfonctionnement, il convient d’immobiliser l’engin et de mentionner que l’appareil est hors service.

A voir également  Découvrir la plus grande consommation d'énergie dans les centres de données

À défaut de compétences en mécanique, il s’avère judicieux de faire appel à un technicien logistique. Cet expert dispose du savoir-faire nécessaire pour résoudre la panne dans les meilleurs délais. Le problème technique est en effet détecté grâce à un logiciel spécifique et/ou en consultant le journal des erreurs. Il résoudra ensuite la panne en effectuant par exemple un changement de pneus ou un changement de fourche.

Apprendre à entretenir correctement les chariots élévateurs

Des entretiens réguliers visent à optimiser la durée de vie des chariots élévateurs. Des textes de loi visent d’ailleurs à réguler la vérification ainsi que la maintenance des différents types d’appareils de levage. C’est le cas de l’arrêté du 2 mars 2004 qui impose la tenue d’un journal de maintenance. Les pannes relatives au chariot élévateur y sont stipulées. Le technicien tient aussi compte des années d’utilisation. Il se réfèrera surtout aux instructions de réparation détaillées dans les notices fournies avec l’appareil.

Les process de prévention contribuent à la pérennité des appareils de levage et de manutention. C’est dans cette optique que les caristes suivent une formation CACES. À l’issue de l’apprentissage, ils sont tenus d’effectuer des inspections fonctionnelles et visuelles de routine. Ces contrôles permettent de déceler notamment les signes de fuite. Les contrôles périodiques visent aussi à tester la fonctionnalité des éléments tels que la ceinture de sécurité, les broches, les ampoules, les fusibles… Il incombe aux responsables de déterminer la fréquence des inspections, les recommandations en cas d’incident, les réparations ainsi que les pièces à remplacer.